A LA UNE

Visite du chantier de la ZAC de la Capelette et du secteur Lazer-Charlois

 

 

 

Mercredi 23 juillet, Lionel Royer Perrreaut a visité lechantier de la ZAC de la Capelette et du secteur Lazer-Charlois Cadet encompagnie du nouveau Président de la SOLEAM, Gérard Chenoz.

Il s’agissait notamment de constater les avancées dans la réalisation destravaux d’élargissement de voirie de la rue Charlois Cadet et du BoulevardLazer, mais aussi dans ceux de l’ouverture d’une voie permettant de relier latraverse du Portugal et la rue Alfred Saurel au boulevard Saint-Jean au niveaudu boulevard Lazer. Ces voiries intraquartiers permettront d’améliorersensiblement la circulation et notamment celle qui se fait sur l’avenue de laCapelette.


Ces travaux ont été rendus possibles grâce à ladémolition de petites maisons de ville, pas ou peu entretenues, vétustes etdangereuses qui donnaient une impression d’abandon au quartier. Cela va permettrede reconstituer de l’habitat collectif sur l’ilot ainsi libéré, habitat quisera donc directement installé à l’entrée du noyau villageois.

 

Il s’agira du premier bâtimentque l’on verra en arrivant de Menpenti, un symbole qui marque notre volontépolitique de voir se transformer le quartier de la Capelette.

 

Le maire de secteur attache uneattention toute particulière au design de ce projet. Lionel Royer-Perreaut etGuy Teissier ont souhaité que cet ensemble d’habitation comprenne du logementsocial, de l’accession à la propriété, mais également une crèche qui serainstallée au rez-de-chaussée.


Avec les travaux de la L2 et la création d’une bretelle de sortie au niveau del’échangeur Florian, ce seront autant de voitures qui ne seront plus amenées àutiliser l’ancienne nationale Menpenti - Capelette - Pont de Vivaux - SaintLoup et qui pourront, depuis l’échangeur du tunnel Prado Sud, prendrel’autoroute et sortir au niveau de Saint-Loup.

En fluidifiant le trafic et en permettant d’organiser le déport de lacirculation sur d’autres voiries, la redéfinition du système viaire de laCapelette constitue un atout supplémentaire qui devrait permettre de diminuerle flux circulatoire. La qualité de vie des noyaux villageois de Pont de Vivauxet de la Capelette, qui dépend fortement de ce phénomène, en sera ainsiaméliorée.

Mais ces problèmes de circulation ne sont pas isolés. S’ajoute à eux parricochet celui de la cadence des transports en commun qui se retrouvent souventnoyés dans le flux des véhicules, perdant ainsi une partie de leur vitessecommerciale. Ces travaux ne sont donc pas simplement viaire structurant pour unquartier en développement. Ils constituent également un moyen de répondre à unproblème de circulation global dans ce qui est le seul grand axe de circulationdu quartier avec l’avenue de la Capelette.

 


Le contrat local de propreté : des engagements multilatéraux forts pour changer les choses.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce vendredi 18 juillet 2014, le contrat local de propreté sera soumis à l’approbation du conseil de la Communauté Urbaine. Fruit de la détermination du Président Guy Teissier, la constitution de ce contrat fait écho aux attentes extrêmement fortes de nos concitoyens en matière de propreté. 


La propreté est l’un des axes prioritaires de cette mandature, car il s’agit d’un dossier emblématique de la volonté de la nouvelle direction de MPM de vouloir changer les choses. Et si la tâche promet d’être parfois ardue, le président Teissier a réaffirmé sa volonté de tenir le cap lors de la conférence de presse présentant les modalités du contrat du 15 juillet dernier. Preuve en est, la réalisation de la promesse faite de soumettre au vote un projet avant l’été.


Ce contrat local de propreté est le fruit d’une concertation conduite par Guy Teissier, impliquant collaborateurs et élus, et au cours de laquelle le président a su se montrer à l’écoute tout en faisant preuve de fermeté sur les principes fondamentaux et sur les termes du contrat. Le but est de rendre plus performant le dispositif de collecte et de propreté pour améliorer la qualité du service rendu.


Avec ce contrat, Guy Teissier, Monique Cordier et la majorité qui les accompagne souhaitent mettre un terme à un certain nombre de dérives. Il s’agit de mettre en mouvement tous les acteurs de la propreté dans une démarche collective avec des engagements réciproques pour réussir ensemble le défi de rendre Marseille plus propre. Cette dynamique multilatérale engagera à la fois les agents de MPM mais également les citoyens et les usagers, individuellement, et au travers des divers groupes les représentant (CIQ, syndics de copropriété…), car la responsabilité de la propreté est l’affaire de tous.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contrat local de propreté comporte deux volets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un volet interne qui s’oriente sur trois axes principaux :


— La proximité, avec une approche territoriale globale de la propreté, en coordination avec les mairies de secteurs et les communes. Les maires et maires de secteur auront ainsi un rôle plus affirmé dans la définition et la supervision du dispositif propreté sur leur territoire et disposeront de personnels et de moyens matériels territorialisés. Des comités de pilotage et de suivi de la propreté (CPSP) seront installés dans l’ensemble des mairies de secteur et des communes à l’automne 2014. Co animés par un représentant de la communauté urbaine et un représentant de la commune/mairie de secteur, ils traiteront de l’ensemble des problématiques avec pour ambition de trouver des solutions concrètes, y compris dans des champs qui ne relèveraient pas directement de la responsabilité de la Communauté Urbaine mais pour lesquels MPM se chargera de solliciter les acteurs concernés.

— L’augmentation et l’harmonisation des horaires de travail des agents en charge de la collecte et de la propreté afin de travailler mieux et plus longtemps. À ce titre, une journée type théorique de collecte de 7 h 30 est définie quel que soit le cycle de travail des agents.


— La modernisation des pratiques managériales qui permettront de clarifier les missions, les procédures de travail et les règles, de réaffirmer le rôle central des managers, mais également de motiver les personnels et valoriser les métiers. Il s’agit de passer d’un « cercle vicieux » où le rythme trop rapide d’exécution des tâches est source d’accidents, d’absences, d’inaptitudes et de non-qualité du service rendu à l’usager, à un « cercle vertueux » basé sur la prévention, la formation et l’amélioration des conditions de travail.

Ce contrat comporte également un volet externe qui vise à ce que chacun devienne acteur de la propreté avec une contractualisation engageant les divers protagonistes, ceci afin de s’assurer de l’impact des mesures et du respect des engagements pris. 
Ce volet comporte trois axes principaux :

— des engagements de la communauté urbaine en tant qu’animateur de la démarche d’amélioration de la propreté sur le territoire. Les comités de pilotage et de suivi de la propreté (CPSP) auront à ce titre un rôle important à jouer, car leur champ d’action ne se limitera pas à définir, critiquer, modifier et améliorer le dispositif public ou privé de propreté. Il s’agira aussi de faire corriger et de dissuader les comportements des administrés qui peuvent être à l’origine de la saleté, ou qui rendent plus difficile le travail des équipes en charge du nettoiement ou de la collecte des déchets.


— des engagements attendus de la part des différents acteurs publics et privés impliqués dans cette démarche.


— des moyens envisagés pour garantir dans la durée le respect de ces engagements et pour assurer la publicité des résultats obtenus. Un dispositif de suivi systématique des chartes et conventions-cadres sera à ce titre mis en place. Il sera accompagné d’une actualisation de la réglementation concernant la collecte et la propreté afin de prendre en compte l’évolution des techniques et de l’environnement urbain. Une campagne d’information soutenue sera conduite par MPM dans la durée, avec l’ensemble des partenaires qui souhaiteront s’y associer, afin d’accélérer la prise de conscience collective et d’influencer positivement les comportements. Enfin, sera mis en place un volet sanction des comportements non vertueux et valorisation des bonnes pratiques.

Le contrat local de propreté marque une véritable ambition et une volonté partagée de prendre à bras-le-corps les difficultés pour trouver des solutions et améliorer progressivement les choses. Ainsi, collectivement et en toute responsabilité, les divers acteurs de la propreté pourront gagner ensemble cette bataille hautement symbolique d’un territoire à nouveau attractif et rayonnant.

Cette réforme valable pour les 18 communes de la Communauté Urbaine sera mise en place dès la rentrée avec 3 secteurs pilotes : le 1/7, le 6/8 et le 9/10.

 

Téléchargez le dossier de presse et le communiqué de presse


Un 14 juillet placé sous le signe de la tradition !

 

Cette année, la mairie des 9e et 10e arrondissements a organisé à la maison de quartier de la Renette un bal à l’occasion du 14 Juillet. Cette animation festive et conviviale a été ardemment souhaitée par le maire de secteur Lionel Royer-Perreaut pour qui cette idée de retour aux sources était importante. Pour lui, il est en effet essentiel de remettre un peu de tradition dans les noyaux villageois des 9e et 10e arrondissements.

Avec l’animation musicale de l’association Les Coquelicots mêlant tradition et modernité, ce fut donc un bal du 14 juillet comme il en existait dans les années d’après guerre, où convivialité, chaleur humaine et âme vivante des quartiers villageois étaient encore vivaces.

Grands et petits ont donc pu revivre cette tradition dans la joie et la bonne humeur, dans la maison de quartier de la Renette, avec son joli parc sécurisé décoré aux couleurs de la nation. Les gourmands n’étaient pas en reste, car pour compléter l’atmosphère de cette soirée, chacun pouvait se restaurer entre deux pas de danse endiablés.

Souhaitons longue vie à cette animation qui a réchauffé le temps d’une soirée les environs de la Renette.




Retrouvez toutes les informations concernant le Boulevard Urbain Sud dans la section

"Les travaux et projets" en cliquant sur ce lien.